Mon compte
» Les Banques des Cornées

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Le don de cornées en France et en Europe

 

 

Présentation Générale

 

 

Le don et la greffe de cornée entrent dans le cadre des dons d’organes et sont régis par les mêmes principes de bioéthique (non opposition, anonymat et gratuité). La cornée appartient à la catégorie des tissus humains pour greffe et peut être prélevée jusqu'à 48h après le décès d'un patient à l'hopital. Pour ne pas céder aux idées préconcues (qui n'a jamais entendu la phrase "je donnerai tout mais ne touchez pas à mes yeux!"), il faut savoir que le prélèvement de cornées est peu traumatisant, ne nécessite aucune ouverture du corps du défunt et est complètement invisible par les familles après restitution du corps. La cornée est une fine lentille transparente naturelle à la surface de l'oeil.  Seule la cornée est prélevée, l'oeil reste en place. Après le prélèvement, le médecin appose un couvre-oeil en plastique afin de remplacer la cornée et de procéder à la reconstruction de l'oeil. Les paupières sont ensuite maintenues fermées, ce qui est la procédure normale dans tous les cas, qu'il y ait ou non prélèvement de cornées. 

 

En France, le nombre de prélèvements annuels couvre permet de greffer près de 5000 patients avec un taux de réussite de plus de 85%. Sa réussite réside en partie dans le fait que la cornée est un tissu très peu vascularisé, ce qui limite le risque de rejet. C'est de plus une greffe pratiquée depuis plus de 100 ans, donc bien maitrisée par les chirurgiens. 

 

Il est donc important de communiquer sur ce don et de faire connaitre votre volonté auprès de vos proches. 

 

Pour plus d'informations sur le don d'organes et de tissus, vous pouvez visiter ce site internet : 

 

http://www.dondorganes.fr/Les-tissus-cornee-peau-os.html

 

Un peu d'anatomie                                                                                                                                                                                                                                                                         Haut de page

 

La cornée est une lentille naturelle à la surface de l'oeil qui recouvre la pupille et l'iris. C'est le premier élément qui permet le passage de la lumière à travers l'oeil. Elle est composée de trois couches de cellules et de deux membranes. C'est l'un des rares tissus du corps humain à ne pas être vascularisé. 

 

 

Les indications de la greffe                                                                                                             Haut de page

 

Il existe plusieurs indications à la greffe de cornée. Elle peut être nécessaire suite à un traumatisme perforant comme un accident ou une brulure par exemple. 

Certaines maladies entrainent également une dégénerescence prématurée de la cornée, comme le kératocône (qui représente 30 à 40% des indications de greffe). Cette maladie entraine un amincissement progressif de la cornée et sa déformation jusqu'à former un cône (d'où le nom de la maladie), responsable d'un astigmatisme irrégulier et d'opacités cornéennes. Cette maladie très handicapante pour les patients atteints qui sont souvent jeunes ne peut être soignée que par une greffe. 

Une autre indication à la kératoplastie, cette fois chez les personnes âgées, est la dystrophie bulleuse. Cette maladie est liée à une perte importante de cellules de l'endothélium, phénomène normal lié à l'âge, mais pouvant arriver à un niveau critique à cause de l'augmentation de l'espérance de vie. En pratique,  lorsque le nombre de cellules de l'endothélium est trop bas, la cornée ne joue plus son rôle de barrière avec le milieu interne de l'oeil, très riche en eau. Il s'en suit un oedème de la cornée qui se traduit par une opacification et une perte progressive de la vue. Cette affection représente environ 40% des indications de la greffe de cornée. 

D'autres affections plus rares comme les dystrophies héréditaires ou les kératites herpétiques peuvent nécessiter une greffe. 

 

Les techniques de greffe                                                                                                                 Haut de page

 

Les techniques de greffe de cornée ont beaucoup évolué ces dernières années. Alors qu'il fallait un an pour retrouver une vue presque normale avec les anciennes techniques, l'évolution de cette science permet aujourd'hui à certains patients de retrouver une acuité visuelle quasi normale après seulement quelques semaines. 

La technique initiale, dite kératoplastie transfixiante ou perforante consistait à ôter complètement la cornée malade pour la remplacer par le greffon. Le chirurgien devait alors faire des points de suture en suivant un schéma bien précis afin d'éviter que le patient n'ait des problèmes d'astygmatie futurs. 

Les recherches sur la cornée et ses pathologies ont montré que chacune des indications de la greffe sont liées à des couches cellulaires différentes. 

En effet, dans le cas où un patient a subi un traumatisme sur l'épithélium et dans les couches superficielles du stroma, il est inutile de lui greffer une cornée complète avec un endothélium alors que le sien est en parfait état. De même, un patient qui aurait une déficience au niveau de l'endothélium mais un stroma (couche centrale la plus épaisse de la cornée) parfaitement sain n'a pas besoin qu'on lui greffe les couches supérieures de la cornée. 

Ces constatations et de nombreuses recherches ont conduit à l'élaboration de nouvelles techniques qui sont maintenant parfaitement maitrisées et utilisées par tous les chirurgiens. 

 

Voici une liste présentant les principales techniques de greffe utilisées 

 

DALK : Deep Anterior Lamellar Keratoplasty

Cette technique consiste à ne greffer qu'une partie du stroma et la membrane de Descemet. Elle est indiquée dans le cas des affections ne touchant pas l'endothélium de la cornée. 

 

DLEK : Deep Lamellar Endothelial Keratoplasty

Cette greffe est indiquée dans le cas où l'endothélium du patient est affecté. Seul l'endothélium et une partie du stroma lui seront greffés. 

 

DSEK et DSAEK : Descemet Stripping (Automated) Endothelial Keratoplasty

Ces deux techniques équivalentes, ne différant que par la découpe manuelle ou automatique (à l'aide d'un microkératome ou d'un femtolaser) permet de ne greffer que les couches postérieures de la cornée, avec très peu de stroma. 

 

DMEK : Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty

Cette technique de greffe est la plus précise et la plus difficile à réaliser car elle permet de ne greffer que l'endothélium et la membrane de Descemet. 

La vidéo ci dessous permet de visualiser la technique utilisée notamment à la clinique Melles à Rotterdam : 

 

http://www.youtube.com/watch?v=Go2YmD-VlrQ

 

Avant d'être greffées, les cornées sont évaluées puis conservées dans des banques des yeux également appelées banques de cornées. Il existe deux modes de conservation des cornées, l'organoculture, qui est une conservation longue à 31°C, et la conservation à 4°C dite conservation à froid. 

 

Conservation de la cornée en organoculture                                                                               Haut de page

 

En Europe, c'est l'organoculture qui est le plus largement répandue. Cette méthode permet de conserver entre 7 et 30 jours les cornées après le prélèvement. Elle facilite notamment la logistique de gestion des tissus et des greffes en attente. 

 

Lors du prélèvement, la cornée est mise en culture dans un premier milieu de transport (Cornea Prep II® ) puis envoyée à température ambiante à la banque pour être examinée. L'évaluation du tissu se fait à l'aide d'un microscope (optique ou spéculaire) et éventuellement de bleu trypan pour le comptage des cellules mortes. Si la cornée est de bonne qualité, elle est transférée dans un milieu de culture (Cornea Max®) pendant une durée minimum de 7 jours et de 30 jours maximum. La cornée est souvent suturée à l'aide d'un fil stérile et suspendue par la sclère. Cette technique présente deux avantages : les cellules mortes qui desquament ne s'accumulent pas sur le tissu et les chocs avec la paroi du flacon en verre sont évités. 

La cornée ainsi préparée est conservée à +31°C dans un incubateur. Les techniciens de la banque de cornées feront une nouvelle évaluation du tissu à mi-culture puis avant la mise en déturgescence afin de s'assurer que la cornée correspond toujours aux standards de qualité minimum. 

 

Par des phénomènes naturels d'osmose, la cornée conservée en organoculture se gorge en eau et présente un oedème. Avant de pouvoir la greffer, il est nécessaire de procéder à une étape de déturgescence afin d'inverser le phénomène. Il suffit pour cela de mettre la cornée dans un milieu de culture contenant un agent osmotique (Cornea Jet®). Cette phase dure de 24h à 4 jours et permet à la cornée de retourner à un état très proche de celui de départ. La cornée peut être envoyée dans le flacon de déturgescence directement au chirurgien greffeur. 

 

L'organoculture présente l'avantage majeur de la sécurité par rapport à la conservation à froid. En effet, en cas de contamination bactérienne, les antibiotiques jouent leur rôle et peuvent la combattre. De plus, lorsque la contamination est trop importante, l'indicateur de pH présent dans le milieu de conservation permettra de détecter un virage de pH.

 

Conservation de la cornée à froid                                                                                                  Haut de page

 

La deuxième méthode de conservation des cornées est la conservation à froid. C'est la technique de choix aux Etats Unis et dans certains pays européens. Lors du prélèvement la cornée est directement mise dans le milieu de conservation qui sera le même jusqu'à la greffe (Cornea Cold® permet la conservation jusqu'à 21 jours sans changement de milieu). Le milieu de conservation à froid contient déjà un agent osmotique, il n'y a donc pas de phase de déturgescence nécessaire. Les flacons du Cornea Cold® sont en verre de qualité optique et à fond plat, vous permettant de réaliser l'évaluation de la cornée sans la sortir du flacon, à l'aide d'une lampe à fente ou d'un visante OCT. 

 

Ce type de conservation convient parfaitement aux banques ayant du mal à obtenir des greffons ou ayant un fort turn over de tissus, car elle permet de délivrer très rapidement les cornées. Elle est également adaptée pour les banques avec peu de personnel. 

 

Plus d'informations                                                                                                                           Haut de page

 

Pour avoir plus d'informations sur les méthodes de conservation des cornées par pays, vous pouvez consulter le site de l'Association Européenne des Banques des Yeux (European Eye Bank Association)

 

http://www.europeaneyebanks.org/portal

 

L'expertise Eurobio et sa gamme                                                                                                    Haut de page

 

Eurobio est spécialisé dans les produits pour la conservation des cornées depuis près de 20 ans. Leader en France et sur la scène internationale, nous proposons une gamme complète pour la conservation des cornées ainsi qu'une large gamme de produits nécessaires à l'évaluation de la cornée. 

Tous nos produits sont des PTA (Produits Thérapeutiques Annexes) respectant les exigences de l'ANSM (anciennement AFSSAPS) et également des Dispositifs Médicaux de Classe III conformément à la Directive Européenne 2007/47/EC (produits CE-DM). 

 

Un spécialiste produits est à votre disposition pour répondre à vos questions techniques et l'équipe Assurance Qualité travaille chaque jour pour vous offrir des produits encore plus performants. 

 

Les collaborations Eurobio 

 

Banque des Yeux de Rotterdam Amnitrans EyeBank

 

 

Depuis son ouverture en 2004, la Banque des Yeux Amnitrans de Rotterdam (AER) utilise les milieux Cornea Max et Cornea Jet d’EUROBIO pour la conservation des tissus et leur transport respectivement. AER est une banque multi tissus hollandaises à but non lucratif. AER est specialisée dans la preparation chirurgicale des greffons pour les chirurgies lamellaires de pointe et pour la reconstruction oculaire. Elle fournit également des tissus pour les kératoplasties perforantes classiques. 

 

Service de Préparation des Tissus

 

La banque des yeux Amnitrans a introduit un nouveau service appelé  ‘Service de Préparation des Tissus’. Ce service permet d’obtenir des membranes de Descemet, isolées et prêtes, pour la procédure DMEK, ainsi que le tissu résiduel pour réaliser une DALK, en envoyant à AER une cornée et son anneau de sclère. Les deux greffons sont ensuite renvoyés dans des flacons séparés pour être utilisés en DMEK ou en DALK respectivement.  

 

Pourquoi ce nouveau service?  Depuis que la disponibilité des tissus est limitée aux Pays-Bas, la banque des yeux Amnitrans ne peut pas toujours honorer les demandes en tissus. En demandant aux clients d’envoyer “leur propre” cornée, AER peut continuer à fournir des tissus déjà prêts  et pouvant être utilisés pour une DALK et une DMEK.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, merci d’envoyer un email à DMEK-GRAFT@NIIOS.COM.   

 

Cornea Claw™

  

 

AER utilise le CorneaClaw, un dispositif de suspension de la cornée en organo culture. Le CorneaClaw assure que la cornée est suspendue verticalement dans le milieu de conservation et de transport, en évitant l’accumulation des débris et les dommages éventuels sur l’endothélium de la cornée en organo culture. Ce dispositif facilite la manipulation du tissu durant la culture, son evaluation et au moment de la chirurgie.

 

Le CorneaClaw rend la manipulation des tissus plus facile. En évitant d’endommager les cellules endothéliales il permet de meilleurs résultats, tandis que la suture prend  plus de temps et pourrait mettre en péril la stérilité du tissu.  Si vous souhaitez plus d’informations, merci d’envoyer un email à  info@hippocratech.com.

 

 

Netherlands Institute for Innovative Ocular Surgery : Institut Hollandais pour la Chirurgie Oculaire Innovante

AER est certifié ISO 9001 hébergé par l’Institut Hollandais pour la Chirurgie Oculaire Innovante (NIIOS). NIIOS est un institut scientifique pour les soins ophtalmiques généraux, spécialisé dans le management des troubles de la cornée et les maladies de la surface oculaire. Pour plus d’informations, visiter le site internet Amnitrans Eyebank Rotterdam website.

 

NIIOS est l’inventeur de la chirurgie DMEK

La chirurgie DMEK est actuellement la technique la plus avant gardiste permettant de traiter les affections de l’endothélium de la cornée. La technique a été inventée et développée par NIIOS. Vous pouvez découvrir comment est réalisée cette chirurgie à la clinique NIIOS en regardant la vidéo :DMEK surgery by NIIOS video.   

 

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez vous inscrire à notre newsletter, il vous suffit d'envoyer un email à cornea@eurobio.fr

 

 

 

 

Télécharger notre plaquette organo culture 

 

 

 

Télécharger notre plaquette Cornea Cold